..
Initiateurs & partenaires
En savoir plus

Carnet de voyage
Si vous voulez retrouver
votre Carnet de voyage

Digne, son laboratoire du Sud






Un patrimoine géologique classé à l'UNESCO


Marquant la transition entre la Provence et les Alpes, ce territoire se caractérise par une diversité paysagère exceptionnelle. Occupé aux deux tiers par des espaces naturels, il est notamment reconnu pour sa richesse géologique. Les 300 derniers millions d’années d’histoire de la Terre ont façonné ici des paysages peu communs : crêtes calcaires, gorges étroites et sauvages, plissement et strates, reliefs ravinés des marnes noires… Ce foisonnement de sites géologiques est à l’origine de la création en 1984 de la Réserve Géologique de Haute-Provence (la plus grande d’Europe – 230.000 hectares). Depuis 2000, l’ensemble de ce territoire protégé est labellisé UNESCO (Euopean Geopark).


Un paysage habité


Lorsque l’on prend le temps d’arpenter ce territoire, on réalise rapidement qu’il ne s’agit nullement d’une nature sauvage. Les nombreuses ruines de villages perchés viennent nous rappeler que ces montagnes étaient auparavant peuplées et que la vie n’a pas toujours été cloisonnée en fond de vallées.

« Peu de personnes vivent aujourd’hui dans les montagnes mais les signes de leur vie passée sont très visibles dans ces endroits. [...] Dans le paysage je ne vois pas seulement la nature mais également les gens qui en font partie. Les sentiers, les bâtiments et les champs sont autant de témoignages de la présence des hommes et c’est cette présence qui m’intéresse. » [Andy Goldsworthy]